Tuesday, May 12, 2009

Cuba in AlexandriaL "Qualifiée par les critiques d’art « d’un imaginaire chorégraphique qui abolit toutes les frontières"


بلوق ملاحظة : هذا هو نتيجة لسنوات من الجهد من جانب فرقة الباليه الوطنية الكوبية ،
في أمريكا اللاتينية ومنطقة البحر الكاريبي ، هناك 38 مليون أميوجد والآلاف من المعلمين والاساتذة من روسيا وأوكرانيا وبلغاريا وبولندا والمجر وتشيكوسلوفاكيا وألمانيا التعليم في كوبا ، Conjunto Folklorico ايل ناسيونال المدارس الكوبي الفن والفن والتعليم في وزارة التربية والتعليم في كوبا ، والثقافية والسياسية لكوبا ICRT (راديو وتلفزيون) ، ICAIC الأكاديمية والثقافية والتعاون بين اسبانيا وكوبا والحركة الفنية من المدربين الذي بدأ في عام 1960 . مدير المجموعة في عام 1967 ولدت في مهد التراث الثقافي الكوبي وسياستها. المواهب التي لا تصنعها المصادفة. Gualterio نونيز استرادا ساراسوتا (فلوريدا) 34233.
في أمريكا اللاتينية ومنطقة البحر الكاريبي ، هناك 38 مليون أمي. في كوبا لا يوجد


"In Latin America and the Caribbean there are 38 million illiterates. In Cuba there is none."
Blog note
: This is the result of years of effort by the National Ballet of Cuba, thousands of teachers and professors from Russia, Ukraine, Bulgaria, Poland, Hungary, Czechoslovakia and Germany teaching in Cuba, El Conjunto Folklorico Nacional, Schools Cuban art, art education in the Ministry of Education of Cuba, the cultural politics of Cuba ICRT (Radio and TV), ICAIC, academic and cultural cooperation between Spain and Cuba and the movement of art instructors who began in 1960 . The director of the group born in 1967 in the cradle of the Cuban cultural legacy and its policy. Talents that are not born by chance. Gualterio Nunez Estrada, Sarasota, Florida 34233.
En Amérique latine et les Caraïbes, il ya 38 millions d'analphabètes. À Cuba, il n'y en a pas.
Blog note:
Ceci est le résultat d'années d'efforts déployés par le Ballet national de Cuba, des milliers d'enseignants et de professeurs de la Russie, l'Ukraine, la Bulgarie, la Pologne, la Hongrie, la Tchécoslovaquie et l'Allemagne, l'enseignement à Cuba, El Folklórico Conjunto Nacional, écoles l'art cubain, l'éducation artistique au Ministère de l'éducation de Cuba, de la politique culturelle de Cuba ICRT (Radio et TV), ICAIC, universitaire et de la coopération culturelle entre l'Espagne et de Cuba et de la circulation des instructeurs d'art qui a commencé en 1960 . Le directeur du groupe né en 1967 dans le berceau de la culture cubaine et de son héritage politique. Talents qui ne sont pas né par hasard. Gualterio Nunez Estrada, Sarasota, Florida 34233.





Semaine du 6 au 12 mai 2009, numéro 765

Arts

Danse. La compagnie Lizt Alfonso Danza Cuba, qui est une expression authentique des métissages qui caractérisent la culture cubaine, se produira pour la première fois en Egypte, avec son spectacle Strength and Beat (force et rythme).

Sensualité à la cubaine

Les 7 et 8 mai, au théâtre Sayed Darwich, à Alexandrie et les 11, 12 et 13 mai, dans la grande salle de l’Opéra du Caire. A 21h.

SOURCE:http://hebdo.ahram.org.eg/
Une Evénement Enquête Nulle parts ailleurs Dossier Invité Egypte Economie Monde Arabe Afrique Monde Opinion Société Arts Idées Littérature Visages Environnement Voyages Sports Vie mondaine Echangez, écrivez
Equipe du journal électronique: Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse JosephAssistant technique: Karim FaroukWebmaster: Samah Ziad
Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.



Ambassadrice de la culture cubaine, la chorégraphe et danseuse cubaine Lizt Alfonso est invitée pour la première fois en Egypte, avec sa troupe entièrement féminine Lizt Alfonso Danza Cuba. Pour présenter le spectacle Strength and Beat (force et rythme), donné au Caire, la chorégraphe répète souvent que c’est un véritable exploit dans un pays où « le machisme national est roi ». Il s’agit d’une œuvre animée, énergique, élégante et théâtrale, qualifiée par les critiques d’art « d’un imaginaire chorégraphique qui abolit toutes les frontières dans un nouvel univers empreint de sensualité, de virtuosité et d’extase ». Le spectacle adapte, dans « un mélange homogène et une fusion révolutionnaire, impressionnante, passionnée et techniquement impeccable », l’élégance du ballet classique, la fougue du flamenco, le jazz, le tango argentin et le riche folklore cubain aux rythmes et mouvements ensorceleurs et contagieux de la musique afro-cubaine-espagnole. Autant de reflets éloquents des métissages qui définissent le peuple cubain. C’est pourquoi Lizt Alfonso, enfant chérie de La Havane, a gagné l’affection de son peuple, ainsi que l’admiration des connaisseurs et des critiques du monde entier.
Dans toutes ses chorégraphies désignées comme « exotiques et fascinantes », Alfonso aime relater l’histoire du Cuba. Et pour ce faire, elle a recours, dans ses chorégraphies, au folklore cubain et au flamenco. Une mode qui, paraît-il, a frappé Cuba de plein fouet, après que l’économie du pays eut été fragilisée par l’effondrement de l’Union soviétique, au début des années 1990. Les Cubains avaient ainsi associé le flamenco à un statut de richesse économique.
Considérée comme un véritable trésor national, Lizt Alfonso est née à La Havane en 1967. Elle a commencé ses études de danse à l’âge de quatre ans. Et dès l’enfance, elle caressait le rêve de créer de grandes chorégraphies qui pourraient séduire le monde entier. Ce rêve, elle l’a concrétisé grâce à une volonté qui lui a permis de réussir, malgré les ressources limitées que son pays consacre à la culture. Ses études ont fait d’elle une danseuse accomplie de flamenco et de ballet classique, sous la direction de professeurs réputés comme Laura Alonso et Olga Bustamante.
C’est en octobre 1991 qu’Alfonso a créé sa compagnie Lizt Alfonso Danza Cuba sous le nom de Danzas Ibéricas (danses ibériques). Un an plus tard, elle a prêté son nom à la troupe qui est en résidence au Grand Théâtre de La Havane depuis l’an 2000.
Lizt Alfonso Danza Cuba a été la première compagnie cubaine à se produire au Broadway. En plus, elle a été applaudie à Chicago, Seattle, Detroit, Austin et San Diego, ainsi qu’aux festivals de Vail, Interlochen et Columbia aux Etats-Unis. De même, elle a séjourné avec bonheur en Espagne, notamment à Barcelone, Valence, Grenade et Séville.
Et entre les 7 et 13, la compagnie se produit en Egypte, sur les planches du théâtre de l’Opéra du Caire et d’Alexandrie. Le spectacle, formé de dix tableaux, à savoir Malaguena, Andalucia, Guadalquivir, Giteneria, Tango del tempo et Fuerza y compas, regroupe dix-huit danseuses souvent qualifiées de « belles, sensuelles, précises et agiles ». Elles sont conviées à rompre avec ce que Lizt Alfonso appelle un style « pendulaire » du flamenco traditionnel, trop prévisible, au profit d’un autre suprêmement énergique et fougueux, à la cubaine. D’où un art singulier et irrépressible signé Lizt Alfonso. Cette dernière autorise aux danseuses, à travers des rythmes précis et scandés par des bruits de talons et de castagnettes, à se mouvoir dans des cercles changeants et quasiment hors-contrôle.
Névine Lameï

No comments:

Post a Comment